Lydia Fromont

Lydia Fromont se forme au Modern’jazz auprès d’ Eric Martin et Cyril Viallon, entre autres.

Farid Berki lui propose d’intégrer la compagnie Melting Spot en 1994. Au fil des créations, elle développe sa danse hip-hop, rythmique et technique autour d’un mouvement fluide.

Attirée par le mélange des genres, elle auditionne pour la pièce « Die Feldermaus » mise en scène par Coline Serreau. Elle y dansera sous la direction de Laura Scozzi à l’Opéra Bastille.

Elle découvre la danse afro-contemporaine avec Katina Genero et poursuit sa formation à Paris avec Irène Tassembedo lors de quelques stages.

C’est après l’enrichissante expérience dans « A Benguer » de Serge-Aimé Coulibaly, qu’elle crée son solo « LA PEAU ET LES OS » en 2008, moment d’intimité entre la danseuse et la femme qu’elle devient.

Elle est chorégraphe pour la pièce de théâtre « Vivre est devenu difficile mais souhaitable », mise en scène par Antoine Lemaire et est interprète dans « Lost in the Supermarket », comédie musicale mise en scène par Laurent Vacher et chorégraphiée par Farid Berki.

En 2012, elle crée la compagnie ADESS O MAÏ  et crée la pièce SHOES YOUR LIFE.

Actuellement, elle crée  le solo LE SCARPE DELLA VITA, pièce qui traite de la quête d’identité d’une femme qui se retrouve au milieu de tas de chaussures.

La rencontre d’autres formes d’expression, musicales, théâtrales, dansées, contribue à enrichir sa danse et à l’emmener sur des chemins inattendus.